Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

USA : une contamination des traitements contre le mal de dos

Depuis le début de ce mois d’octobre, une épidémie de méningite fongique fait ravage aux Etats-Unis et les données rapportent actuellement 20 décès et 257 malades. Dans leur dernier communiqué, les autorités sanitaires américaines confirment qu’il s’agit bien des effets de la contamination de médicaments indispensables dans le traitement des maux de dos.

Des médicaments de l’entreprise New England Compounding Center (NECC)

C’est une société de préparation de médicament localisée dans le Massachusetts qui développe des injections de stéroïdes utilisés dans le traitement du mal de dos provoqué par les hernies discales ou les douleurs articulaires. Ces médicaments ont été infestés par un champignon parasite très rare qui provoque la méningite fongique, une maladie responsable de l’inflammation des membranes protectrices du cerveau et de la moelle épinière. Depuis cette découverte, l'agence américaine du médicament (FDA) a procédé au rappel de ces injections de stéroïde dès le 6 octobre dernier.

D’autres cas alarmants

D’autres produits élaborés par NECC sèment le doute chez l'agence américaine du médicament (FDA) qui a reçu des plaintes sur la méningite fongique après l’utilisation d’une solution indispensable pour l’immobilisation des muscles cardiaques lors d’une opération chirurgicale du c½ur et un traitement avec un autre type d'injection de stéroïdes à usage ophtalmologique. La FDA essaie actuellement de prouver les liens entre les traitements et la pathologie en alertant 97% des patients qui pourraient être concernés. Une telle mesure devrait augmenter le nombre de personnes à risque estimées à 14.000 actuellement. En attendant les résultats des analyses, la FDA a fermé l’usine de NECC, rappelé tous les produits de la société et appelé à vigilance soutenue de tous.

En attendant, il vaut mieux se fier aux techniques de soulagement du mal de dos comme les exercices musculaires, les relaxations, les étirements et l’utilisation de thérapies douces comme l’acupuncture qui a déjà fait ses preuves.