Le guide de votre bien-être à domicile

Mal de dos

Actualités

Ne plus avoir mal au dos : adoptez la méditation

La technique étudiée par les chercheurs est celle de la “mindfulness”, ou “méditation de pleine conscience”, une méthode traditionnelle dépouillée de ses aspects spirituels. Elle ne requiert aucune connaissance préalable : tout le monde peut s’y mettre. Attention, ce n’est pas de la relaxation ! La méditation est une attitude active où les sens sont en éveil. On apprend à s’extraire de ses émotions et de ses sensations pour atteindre, au fil de la pratique, une paix intérieure.

Deux mécanismes à l’œuvre dans la lombalgie chronique
Les médecins ont identifié au moins deux mécanismes à l’œuvre dans les maux de dos chroniques, et la méditation semble particulièrement adaptée pour y répondre.
1. La douleur provoque des réactions de défense du corps. Les muscles, notamment, se crispent pour former des contractures. « La personne qui souffre réduit au maximum ses mouvements et les articulations se raidissent », complète le Dr Coudron. Moins on bouge, plus le problème s’aggrave.
2. On sait également que le cerveau joue un rôle majeur dans la chronicisation de la douleur. Grâce aux progrès de l’imagerie cérébrale, les chercheurs ont observé de quelle manière la sensation douloureuse finissait par évoluer pour son propre compte, alimentée par le stress et l’anxiété. Il n’est pas rare que la lésion originelle disparaisse ¬complètement, mais que la lombalgie persiste à cause de ces phénomènes d’auto-aggravation.

La méditation décontracte les muscles et réduit la douleur
L’étude parue dans le JAMA ¬compare un groupe de personnes soignées par des antidouleurs, avec un autre panel qui a suivi des séances de méditation. Les résultats sont sans appel : les patients du deuxième groupe ont constaté une amélioration de 51 % de leurs douleurs et de leur mobilité, quand les premiers n’ont été soulagés qu’à hauteur de 27 %. Le Dr Coudron explique que le fait de méditer décontracte d’abord les muscles. « Tout le corps se décrispe », affirme-t-il.